Association

L’association Les Jardins du Flon est née suite à la réunion de quelques Lausannois-ses ayant à coeur de consommer différemment.

Ils se sont rencontrés pour mettre sur pied un projet qui leur permettrait de connaître l’origine des produits qui iraient dans leur assiette, de manger des produits locaux et de saison, le tout en s’assurant que le prix payé serait juste, c’est-à-dire qu’il couvrirait les coûts de production du paysan. Pour ce faire, ils prirent contact avec des producteurs de la région partageant leur philosophie et rencontrèrent les familles Meldem, Baud et Gay-Chauvet, dont les domaines se trouvent à Apples et Colombier-sur-Morges, non loin de Lausanne. Le 22 mai 2007, tous se retrouvèrent à Apples pour fonder l’association “Les Jardins du Flon”.

 

Aujourd’hui, notre association réunit 205 membres, et il reste encore de la place! Elle invite régulièrement des petits producteurs de miel, des fromagers ou encore des pêcheurs à venir présenter leurs produits du terroir lors des grandes livraisons de printemps et de Noël.

Engagement

L’association Les Jardins du Flon est ce que l’on nomme une ACP, soit une association d’agriculture contractuelle de proximité.

Une ACP lie par contrat des consommateurs et un ou des producteurs d’une région définie pour un approvisionnement de produits alimentaires. Ce contrat définit la quantité, la qualité, le mode de production, les prix et les modalités de livraison des produits. De plus, le consommateur s’engage à payer à l’avance et pour une durée déterminée les aliments que les producteurs lui proposeront pour garnir son panier. Cela permet aux paysans d’être rémunérés de manière équitable et règulièrement au fil de l’année, mais aussi d’éviter la surproduction et de limiter les pertes, la quantité à produire étant définie à l’avance.

Le lien entre producteurs et consommateurs est également renforcé – les paysans sont présents à chacunes des livraisons – et la proximité tant géographique qu’humaine est ainsi mise à l’honneur. En adhérant aux Jardins du Flon, ensemble avec les producteurs, vous soutenez une agriculture à taille humaine et vous privilègiez les circuits courts tout en revalorisant le lien ville – campagne.

Enfin, les fruits et légumes que les membres ne sont pas venus chercher lors de la livraison sont offerts à la Fondation Mère Sofia (Soupe populaire).

Les cultivateurs

Pour nos papilles, les cultivateurs des Jardins du Flon cultivent sur les hauteurs de Morges : la famille Gay-Chauvet à Colombier-sur-Morges et la famille Liechti à Orny. Présents lors de chaque livraison, ils sont là pour partager leur expérience de l’agriculture, répondre à vos questions ou tout simplement papoter ! Vous trouverez ci-dessous quelques informations complémentaires et de quoi leur rendre visite à la ferme.

Famille Dominique Gay-Chauvet

La Condemine 5 – 1114 Colombier

Marché à la ferme le samedi de 10h à 12h.
Vente directe en libre-service 7 jours sur 7

Fabien et Mathieu Liechti

Route de la Sarraz 30 – 1317 Orny

Vente directe possible à la ferme

Les jardins du Flon et le bio

Les Jardins du Flon : une agriculture écologique, à taille humaine, qui respecte l’environnement

Pourquoi prendre un panier de légumes au JDF ?

  • Vous sortez du réseau de la grande distribution et soutenez directement deux familles d’agriculteurs.
  • Vous pouvez demander conseils et parler avec les agriculteurs au moment des livraisons.
  • Vous consommez local et de saison. Les légumes poussent à moins de 20 km du Flon !
  • Vous redécouvrez le goût savoureux des légumes. Les temps de stockage sont réduits et parfois même, les fruits sont fraichement cueillis et les légumes tout juste sortis de terre !
  • Vous soutenez une agriculture respectueuse de l’environnement, et mangez des fruits et légumes labélisés Coccinelle (utilisation restreinte ou interdite des pesticides et engrais de synthèse).
  • Par le lien direct avec les agriculteurs, vous leur permettez de mieux s’organiser et d’éviter la surproduction et de limiter les emballages.
  • Indirectement, vous soutenez la Fondation Mère Sofia(Soupe populaire). Quand vous ne venez pas chercher votre panier, il est offert à la Fondation.

Etre membre des Jardins du Flon c’est soutenir une agriculture écologique et à taille humaine, qui sans être labellisée bio, respecte l’environnement.

L’origine des Jardins du Flon est un engagement réciproque entre consommateurs et producteurs pour un approvisionnement de produits alimentaires. D’une part les producteurs s’engagent contractuellement en termes de quantité, de qualité, de mode de production, de prix et de modalités de livraison des produits. D’autre part les consommateurs s’engagent à payer à l’avance et pour une durée déterminée les aliments que les producteurs lui proposeront pour garnir leur panier.

Au-delà du renforcement du dialogue entre producteurs et consommateurs (les paysans sont présents à chacune des livraisons) cet engagement réciproque a un impact écologique important :

  • En effet, pouvoir planifier leur production grâce aux prépaiements permet aux agriculteurs d’éviter la surproduction (un des défauts majeur de la grande distribution) et de limiter les pertes, la quantité à produire étant définie à l’avance.
  • Nos producteurs sont à Colombier-sur-Morges et Orny, à 12 respectivement 18 kilomètres de Lausanne. Cette proximité réduit énormément l’énergie grise nécessaire au transport de la production (également du fait qu’il n’y a pas d’intermédiaires entre producteurs et consommateurs).
  • Etre tout près du lieu où poussent vos salades et vos cerises permet de maintenir la fraîcheur des produits puisqu’ils sont récoltés juste avant la distribution du mardi. Ils n’ont ainsi pas besoin d’emballages et on minimise aussi le stockage, grand consommateur d’énergie.
  • Consommer local, aux Jardins du Flon, c’est aussi redécouvrir le plaisir gustatif de certaines variétés de fruits ou de légumes « oubliés », ce qui revient à renforcer la biodiversité des cultures. Pour les agriculteurs, produire de nombreuses variétés locales, c’est aussi minimiser les risques et augmenter son autonomie par rapport aux entreprises semencières.
  • Les cultivateurs des Jardins du Flon sont des familles avec de petites exploitations : 20 hectares pour la Condémine et 45 hectares pour la famille Liechti. Pour répondre aux normes légales, la majeure partie de cette surface est consacrée aux grandes cultures (blé, colza, etc.). Les légumes et les fruits des Jardins du Flon sont cultivés sur 4,5 hectares pour les deux familles de cultivateurs (ce qui est pratiquement exactement la superficie de l’esplanade du Flon J).

Pour ces petites exploitations à taille humaine il est très difficile de prétendre aux labels bio puisque la condition pour les obtenir est que toute l’exploitation soit cultivée selon les normes bio. Il faudrait donc s’endetter lourdement juste pour mécaniser le désherbage des 60 hectares de grandes cultures.

Pour autant, les familles Gay-Chauvet et Liechti ont à cœur de cultiver de manière écologique, dans le respect de l’environnement et de notre santé.

Les 4,5 hectares de maraîchage et de fruitiers, ainsi que les vignes, le poulailler, les ruches, etc. (c’est-à-dire la production pour les Jardins du Flon) sont cultivés de manière raisonnée, le plus écologiquement possible en utilisant du fumier séché, des engrais bio, des diffuseurs plutôt que des produits chimiques. Les produits de traitement bio sont favorisés autant que possible en fonction de la météo, du stade de la culture et de son état de santé. Les conseils des stations de recherche agricoles (Marcelin) sont suivis.

Pour éviter les pesticides et les fongicides chimiques, des insectes auxiliaires sont lâchés dans les cultures pour lutter contre les insectes ravageurs.

La famille Liechti recourt au biofilms – une sorte de bulle de protection naturelle pour les cultures – qui favorisent les micro-organismes utiles aux cultures.

Certains légumes ne supportent pas le gel et pour les protéger ils sont cultivés sous serre. Pour des raisons écologiques les serres ne sont pas chauffées.

Pour soigner la terre le tracteur n’est jamais utilisé dans un sol trop humide pour éviter les tassements de sols, dramatique pour la vie du sol.

Pour utiliser le moins d’herbicides chimiques possible tout le travail de la terre est fait à la main en famille, avec l’aide de petites machines, souvent de récupération. Chaque année les domaines s’équipent pour peu à peu éliminer tous les intrants chimiques, ici l’exemple de la Condémine :

Et après? Il serait idéal de pouvoir planifier exactement les prochaines étapes. Cependant de nombreux facteurs augmentent l’incertitude et rendent difficile toute planification, par exemple:

  • Quels sera l’impact du résultat des votations prochaines?
  • Quelles nouvelles normes seront introduites dans le cadre du programme agricole 2022?
  • Quelle sera l’évolution du climat ces prochaines années (sécheresses) ?
  • …plus tous les impondérables: un tracteur soudain hors d’usage, une famille de lièvres qui s’établit à proximité pour se régaler des salades, des arbres fruitiers atteints par des chevreuils, etc.

En conséquence, nos deux familles de cultivateurs se passent de planification et adaptent leurs modes de production dès que les conditions le permettent.

En résumé : être membre des Jardins du Flon c’est soutenir une agriculture écologique et à taille humaine, qui sans être labellisée bio, respecte l’environnement. La preuve ? C’est la vie riche du « peuple de l’herbe » des deux exploitations où l’on observe moult insectes, chenilles et papillons ainsi que de nombreux vers de terre, autant de garants de la bonne santé du sol.

Saviez-vous que… :

  • Saviez-vous que les cerises cultivées en Suisse doivent être récoltées à la main, alors que les cerises importées ont été « dopées » à certaines hormones1 pour qu’il suffise de secouer la branche pour faire tomber toutes les cerises ce qui permet de les récolter à la machine.
  • Connaissez-vous le label à la coccinelle (appliqué à la Condémine)? L’utilisation des pesticides et engrais de synthèse est restreinte ou interdite. Pour les céréales, les régulateurs de croissance, fongicides, insecticides et les stimulateurs de synthèse des défenses immunitaires naturelles ainsi que les produits génétiquement modifiés sont interdits.
  • Le maraîchage aux Jardins du Flon ça représente un sillon d’une longueur totale de 40 kilomètres (Lausanne-Vevey aller-retour) de salades, fenouils, radis, carottes, etc. etc. à raison d’une pousse tous les 20 centimètres en moyenne. Et savez-vous quelle quantité d’herbicide est utilisée pour ce sillon de 40 kilomètres pour toute une année? Deux bouteilles d’un litre en tout et pour tout d’un herbicide homologué et utilisé en bien moindre quantité que les normes usuelles. Bien sûr que c’est encore trop, mais c’est bien moins que l’agriculture intensive industrielle.
  • Que faudrait-il pour rendre la Condémine totalement bio? Si chaque membre de l’association Jardins du Flon consacrait une journée par année à aider au désherbage dans le maraîchage de manière bénévole, on pourrait renoncer totalement au désherbant. Ou on pourrait engager une personne à plein temps, mais il faudrait accepter une hausse du prix des paniers. Il n’y a pas de miracles: le bio c’est mieux et le mieux a un prix.
  • Cultiver à 100% bio renchérit la production et pour certains légumes les coûts explosent (carottes, asperges, pois, etc.)2. Donc, soit on réduit les coûts de production (mécanisation ou main d’œuvre bon marché), soit le consommateur paie plus cher, ou alors on choisit une voie médiane et modérée avec une agriculture raisonnée et à taille humaine : le choix des Jardins du Flon.

 

  1. « C2H4 est une hormone à effets mixtes promoteur ou inhibiteur du développement. D’un côté elle participe à l’induction florale et est utilisée en tant que telle pour la mise à fleurs des broméliacées ornementales ou fruitières comme l’ananas. Elle est impliquée dans le déterminisme sexuel (fleurs femelles, mâles ou hermaphrodites) en particulier chez les cucurbitacées (concombre, melon, courge). Elle contrôle la maturation puis la chute et la sénescence des fruits. C’est pourquoi, les professionnels essaient de s’en débarrasser pour prolonger la période de conservation (pommes, poires,…), ou au contraire de l’utiliser pour homogénéiser la maturation (tomate et agrumes) et faciliter la récolte des cerises. » in : https://www.jardinsdefrance.org/hormones-vegetales-regulateurs-de-croissance-et-horticulture-partie-ii/
  2. Voir par exemple les sources suivantes :
    1. https://www.frc.ch/dans-le-commerce-de-detail-les-intermediaires-se-sucrent-sur-le-bio/
    2. https://www.bilan.ch/economie/surcout_des_aliments_bio_a_qui_la_faute_
    3. https://www.actu-environnement.com/ae/news/bio-enquete-familles-rurales-prix–10902.php4

 

 

 

Composition
du panier

Votre panier du 20 octobre 2020

 

N’oubliez pas vos sac ! Merci !

PETIT (ex-mini, couleur verte)

1 bouquet d’herbettes | 400 gr de pdt | 500 gr de poireaux | 600 gr de carottes | 500 gr de céleri | 600 gr de pommes | 500 gr de poires

MOYEN (ex-petit, couleur rouge)

1 bouquet d’herbettes | 600 gr de pdt | 500 gr de poireaux | 650 gr de pommes | 500 gr de poires | 300 gr d’échalottes | 1 bte d’huile de colza | 500 gr d’aubergines

GRAND (couleur orange)

1 bouquet d’herbettes | 600 gr de pdt | 500 gr de poireaux | 300 gr d’échalottes | 1 bte d’huile de colza | 1 kg de carottes | 500 gr de céleri | 1 kg de pommes | 650 gr de pdt douce | 1 kg de poires | 1 barquette de kiwaï | 1 concombre

Paniers

Les membres des Jardins de Flon s’engagent à recevoir un panier de fruits et légumes et cela durant toute une année. Les prix pratiqués sont ceux de la vente directe à la ferme, fixés et publiés chaque semaine par l’association romande Marché Paysan.

Pour les curieux, vous trouvez dans la liste des produits, choux plumes et autres topinambours cultivés avec amour par nos cultivateurs.

Nous proposons trois tailles différentes de paniers, tous livrés 33 fois par année :

Panier PETIT POIS

(pour 1-2 personnes)

Prix : 450.- par an

Panier TOMATE

(pour 2-3 personnes)

Prix : 700.- par an

Panier COURGE

(pour 3-5 personnes)

Prix : 1300.- par an

Nos partenaires

En plus des membres, des particuliers et des producteurs, nous pouvons compter sur le soutien et la collaboration de divers partenaires.

Nous tenons ici à les remercier et nous vous invitons à découvrir leurs activités en cliquez sur leur logos !

JDF - benevolatvaud
JDF - cinéma oblo
JDF - mèresofia
JDF - la fête des voisins
JDF - konsept
JDF - pole sud
JDF - vélocité