Notre vision

L’AGRICULTURE CONTRACTUELLE DE PROXIMITE

Une action concrète qui change la vie!

-------------------------------------------------------

Notre association est née le 22 mai 2007.

Sa mission est la suivante :

  • Rémunérer les agriculteurs au juste prix
  • Revaloriser un savoir-faire local
  • Préserver le métier d’agriculteur en permettant de maintenir des exploitations à taille humaine
  • Réintégrer d'anciennes variétés de fruits et  légumes 
  • Renouer le lien entre ville et campagne
  • Susciter des espaces de rencontres autour du goût et de l’alimentation
  • Nous réapproprier le contenu de notre assiette en devenant des “mangeurs” et non des consommateurs
  • Réduire l’emprunte écologique en diminuant les transports et les déchets plastiques 
  • Renouer avec le rythme des saisons

Un principe de base: la souveraineté alimentaire

Depuis quelques années, le nombre des exploitations agricoles en Suisse diminue dramatiquement. Cette situation est due aux politiques agricoles axées sur la libéralisation des échanges alimentaire mondiaux et donc à une mise en concurrence des types d’agriculture du monde. Les paysans se retrouvent malgré eux en concurrence sur un marché mondial qu’ils ne maîtrisent pas et qu’ils n’ont pas choisi de mettre en place. Celui-ci est dominé par des entreprises transnationales actives dans l’agroalimentaire qui ont intérêt à obtenir des produits à un prix toujours plus bas. Cette situation engendre d’une part des pressions énormes sur les prix payés aux producteurs, qu’ils soient du Nord ou du Sud, sans que cela bénéficie aux consommateurs. Cette concurrence forcée oblige les producteurs à compresser leurs coûts sans pour autant discuter de prix. Cette situation provoque l’industrialisation galopante de la production, un dumping social salarial et environnemental sans précédent au niveau de la planète. Contre cette politique désastreuse, autant pour les producteurs que pour les consommateurs, nous affirmons la nécessité de la souveraineté alimentaire.

La souveraineté alimentaire, c’est le droit des populations de chaque pays de définir leur politique alimentaire, sans être soumise aux pressions d’autres pays.

Elle donne la priorité à la production de proximité pour nourrir la population, à des prix liés aux coûts de production et de transformation réels. Elle est le droit des paysans et paysannes à produire des aliments, et le droit des consommateurs de décider ce qu’ils veulent consommer et comment. Elle prône la participation des populations aux choix de politique agricole. Elle affirme que l’agriculture doit redevenir l’affaire de tous.